Pour favoriser le développement économique sur votre territoire, vous souhaitez aider vos entreprises (TPE, PME, artisans et commerçants) à embaucher plus facilement leur(s) nouveau(x) salarié(s). Vous vous intéressez naturellement aux sites emploi, ou plateforme emploi, à disposition et comment fournir à vos entreprises cet outil. Votre réflexe est le bon.

En effet, l’un des facteurs limitant le recrutement est le manque de visibilité des offres auprès des candidats… Mais est-ce que les plateformes emploi sont suffisantes pour réellement aider vos entreprises et vos demandeurs d’emploi ? DECRYPTAGE

1/ Qu’est-ce que c’est qu’un site emploi ?

Plateforme emploi, site d’emploi, Job board ou agrégateurs, ces termes désignent la même chose : un site web publiant ou regroupant des offres d’emploi mises à disposition de demandeurs d’emploi.

Le site d'emploi s'adresse :

Aux demandeurs d’emploi : ils peuvent postuler sur un ensemble d’offres d’emploi identifiées grâce à un moteur de recherche, des filtres et des alertes. Ils peuvent se créer un compte pour y déposer un CV, gratuitement ou de manière payante, afin d’être référencés dans une CVthèque consultable par les entreprises qui recrutent.
Aux entreprises : elles peuvent avoir accès à la CVThèque et diffuser leurs annonces pour recevoir des candidatures.

Parmi eux, nous pouvons citer : Pôle Emploi, Monster, Météojob, Leboncoin-Emploi, APEC, Régionsjob, Indeed, Keljob….

Classement des 10 sites emplois et agrégateurs les plus visités par les candidats.

Selon le classement Médiamétrie NetRating 2019.

  1. Pôle Emploi = 10.7 millions
  2. Indeed = 6.5 millions
  3. RegionsJob = 2.4 millions
  4. Juri-Travail.com = 2.1 millions (spécialisé dans les métiers juridiques)
  5. Leboncoin-Emploi = 1.7 million
  6. Météojob = 1.37 million
  7. CIDJ = 1.1 million (stage, 1er poste)
  8. APEC = 1 million

NB : nombre de chômeurs en France en 2019 : 5 millions.

2/ Les avantages et les inconvénients des plateformes emplois pour vos habitants et vos entreprises

Pour vos entreprises qui recrutent

Les avantages de publier sur un site emploi

– Une large diffusion auprès d’un grand public

– De nombreuses candidatures potentielles

– La possibilité d’avoir accès à une CVThèque conséquente

– Une visibilité régionale ou nationale importante auprès de candidats multiples.

– Un service simple : l’objectif est de diffuser les annonces (sur un ou plusieurs sites).

Les inconvénients

– Une diffusion parfois payante et onéreuse (pour être mis en avant notamment).

Une compétition des offres les unes avec les autres.
Conséquence : une baisse de la visibilité de l’offre unitaire.

Un risque élevé de candidatures « non pertinentes », car l’offre est adressée à un public large.
Conséquence  : une baisse de la qualité des CV et une perte de temps à « trier » les CV.

Une imprécision géographique des sites emplois (tri par département ou région ou grande ville).
Conséquence : des candidats découvrant, trop tard, que le poste proposé est (trop) loin de chez eux ou ne postulant pas car supposant le poste trop loin.

  CVthèque peu ou pas mise à jour.
Conséquence : des informations obsolètes avec une perte de temps en prise de contact de candidats qui ne sont plus à l’écoute du marché.

Pas d’accompagnement spécifique adapté aux petites et moyennes structures.
Conséquence : Peu habituées, elles se retrouvent souvent démunies sur les bonnes pratiques à adopter.

Pour les habitants et surtout les demandeurs d’emploi

Les avantages de rechercher sur un site emploi

– Un grand nombre d’offres d’emploi à disposition.

– Des critères de recherche multiple et variés.

– Un accès facile avec, souvent, des alertes email et/ ou conseils adressés aux candidats.

– Une candidature simple en quelques clics avec possibilité de se créer un compte et centraliser les informations.

Les inconvénients

– Un ciblage approximatif des offres en fonction des critères, même renseignés, avec une pertinence limitée.
Conséquence : beaucoup d’offres envoyées qui ne correspondent pas aux attentes et compétences du candidat.

– La validité des offres d’emploi peu ou pas contrôlée .
Conséquence : des offres expirées restent accessibles pour les candidats…qui postulent à des offres déjà pourvues.

– Des annonces redondantes (notamment pour les agrégateurs) qui peuvent figurer 3 ou 4 fois sur le même site emploi.
Conséquence : frustrant et démotivant pour le candidat, ce dernier doit prendre du temps pour trier les annonces. Cela décrédibilise aussi l’entreprise recruteuse.

– Une forte concurrence entre candidats.
Conséquence : des délais de réponse de plus en plus long, voire aucune réponse (par manque de temps des recruteurs notamment devant traiter un grand nombre de candidatures).

– Une hiérarchisation des offres pas toujours pertinente, notamment sur la proximité géographique, l’expérience demandée…

3/ Concrètement, quelle efficacité pour vos entreprises et vos demandeurs d'emploi ?

Le nombre d’offres d’emploi diffusées ou le nombre de candidatures émises à partir d’un site emploi sont des indicateurs importants à suivre. Toutefois, pour savoir si cela suffit réellement (et comprendre l’impact sur votre territoire spécifiquement), il faut regarder l’efficacité de la plateforme emploi pour recruter ou trouver un travail. *

*Calcul de l’efficacité = le pourcentage de candidatures via le site emploi sur le pourcentage de recrutements effectués via ce même site emploi.

L’efficacité, des plateformes emploi, est impactée directement par leurs aspects quantitatifs et nationaux. Le nombre de visites et le nombre d’offres publiées diminuent leur efficacité.

En effet, l’enquête « Panel du recrutement 2019 » montre, qu’en moyenne, sur le marché du travail 49% des candidatures reçues par les entreprises proviennent de sites emploi. Seulement 19% de ces candidats sont recrutés, soit une efficacité de 0.39 !

Pourquoi un tel écart ?

Cela vient principalement du fait que les sites emplois ont pour vocation de parler au plus grand nombre et de disposer du plus d’offres possibles. Le périmètre large cause une perte de pertinence et de qualité au détriment de la quantité.

3/ Alors quels sont les autres moyens utilisés pour recruter ou trouver un emploi ?

La même enquête « Panel du recrutement 2019 » apporte quelques éléments de réponses appuyés par la dernière étude Randstad sur le marché « caché » de l’emploi en 2020. Parmi les moyens pour trouver un emploi ou recruter plus efficacement, 4 méthodes peuvent retenir votre attention.

La Mobilité Interne ou l'embauche interne (efficacité =15.42)

L’entreprise fait évoluer en interne un de ses collaborateurs. Typiquement, cela peut concerner l’évolution d’un apprenti boulanger en CDI, par exemple.

Les campagnes de recrutement et de communication dédiée (8.39)

Forums emploi ou envoi d’emailing dédiés à un listing de candidats ( à des écoles, des centres de formations, etc). Lors des événements ou de communication Emploi (digitaux ou non), la rencontre entre les entreprises et les demandeurs d’emploi est facilitée. On observe une motivation plus forte des visiteurs, la sélection des entreprises correspondant aux intérêts du demandeur d’emploi est plus simple, la découverte plus facile des entreprises recruteuses (elles sont sur place)…

Les réseaux sociaux (5.65)

Facebook, Instagram, LinkedIn, Twitter, Tik Tok … Les réseaux sociaux sont de plus en plus utilisés par les commerces locaux, comme vitrine de leur commerce. Ces médias leur permettent de s’adresser à une cible généralement locale, avec une communauté engagée autour de leur produit et avec qui elles ont créé du lien. Pour recruter, les entreprises partagent à leurs clients ou abonnés leur offre d’emploi ou le profil recherché en comptant sur leur mobilisation pour rendre visible ce besoin.

La cooptation ou la recommandation ou le bouche à oreille (4.66)

La recommandation (ou cooptation) consiste, pour un poste donné, à actionner un réseau de personnes afin d’obtenir d’elles des recommandations de candidats. Concrètement, nous pouvons assimiler cela à une pancarte accrochée à la porte du Boucher du Quartier (ou sur son comptoir). Les clients la voient, en parlent avec lui. Ils peuvent tout de suite penser à une connaissance pouvant correspondre ou évoquer le sujet avec leurs proches, qui peuvent (à leur tour) penser à quelqu’un et le recommander ou lui parler du poste pour qu’il postule… 41% des recrutements en France se font par ce bouche à oreille et la cooptation, sans publication (web) d’annonces.

Pour résumer, le principe d’un site emploi, d’une plateforme emploi, pour rendre visible les besoins (des entreprises et des demandeurs d’emploi) est pertinent et nécessaire. Mais ce moyen n’est pas suffisant pour les entreprises locales ou les demandeurs d’emploi.

Comment faire la différence ? Développer la proximité des potentiels candidats avec les employeurs (géographique, relationnelle ou contextuelle), utilisée par les autres moyens de recrutement.

Sur ce point, les collectivités ont un rôle à jouer !

En effet, votre position d’intermédiaire de proximité permet de faciliter la mise en relation entre vos entreprises et vos demandeurs d’emploi. Découvrez 3 actions à mettre pour favoriser les embauches sur votre territoire :

  • Faites connaître, à tous, les opportunités de l’emploi sur votre territoire – la vitrine locale de l’emploi
  • Devenez un facilitateur vers qui les entreprises se tournent
  • Favorisez le collaboratif et le participatif pour l’emploi local.